Le Royaume d'Ekiard

Forum rpg fantastique.
Incarnez la créature de votre choix et venez lui faire vivre de fabuleuses aventures !

Partagez | .
 

 Rhys, petit elfe des bois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rhys
Êtres magiques


Masculin
Emploi ou situation : Vagabond

MessageSujet: Rhys, petit elfe des bois   Lun 22 Aoû - 20:11





Nom : Arzhel el’Dija Amanga (enfin se nommait)

Prénom : Rhys

Date de naissance : 5 Soper 1531

Age : 21 ans

Sexe : Viril =p

Race : Elfe

Description : Un mètre quatre-vingt cinq environ, la peau pâle, Rhys a de la chance d’être un elfe. En effet, si cela n’avait pas été le cas, ses traits fins et réguliers, son allure naturellement élancée et ses yeux oscillant entre le bleu clair, le blanc et un peu de doré lui donnerait un air… légèrement moins charmant. Ne s’entretenant que peu souvent – le strict minimum dirons-nous –ce jeune garçon aurait certainement plein de boutons sur l’ensemble de son visage, la peau ravagée et des cicatrices un peu partout. Mais voila. Il est né elfe, et les elfes (quelque soit leur mode de vie) sont beaux. Mis à part ses yeux immenses et leur air infiniment espiègle, Rhys possède de loooooooong cheveux tellement noir, qu’ils virent la plupart du temps au bleu marine. Il n’a d’ailleurs pris la peine de les couper que lorsque ses parents arrivaient encore à le garder sous leur influence. Perpétuellement ébouriffé, l’elfe donne ainsi l’impression de toujours sortir des situations les plus rocambolesques (ce qui est bien souvent le cas). Pour le reste, il s’habille principalement de vêtements larges pour le laisser totalement libre de ses mouvements, mais comme Rhys est quelqu’un d’un peu instable en termes de choix, rien n’est prédéfini à l’avance en ce qui le concerne. Son instabilité lui offre d’ailleurs un point plutôt positif : à force de cabrioles, le garçon en est venu à se forger un corps musclé sans excès, mais tout de même bien proportionné. Muni d’un arc d’une longueur digne de ses talents de tireur, Rhys se balade aussi avec une courte lame immaculée sortie tout droit des forges de son peuple.

Histoire : De tout point de vu, Rhys a toujours été … un enfant turbulent. Et s’il est toujours tumultueux, il est aussi toujours gamin. Mais là n’est pas la question.
En bon peuple elfique, notre jeune homme a vu le jour au cœur d’une forêt profonde, à l’abri des regards humains et leurs tendances machiavéliques. De manière générale à cette race, Rhys était l’un des rares enfants du clan. Or, si les quelques autres manifestaient une innocence et une tranquillité gigantesque envers et contre tout, ceci était loin d’être le cas de notre protagoniste.
Au grand damne de ses parents, ce dernier passait en effet ses journées à courir partout dans la forêt, expérimentait les interdictions données par les adultes le matin même, cherchant sans cesse à repousser ses limites. Lorsque les plus jeunes revenaient donc le soir tout aussi propre qu’au levé du jour, Rhys avait le droit de se faire sérieusement réprimandé quand le chef du clan avait eu vent de ses innombrables bêtises, et le voyait couvert de la tête au pied, de boue, de feuilles et de nouvelles blessures recueillies par ses diverses acrobaties.
Il levait généralement les yeux au ciel, interrogeait les dieux sur la raison d’un tel énergumène en ce lieu, puis le punissait de différentes façons (épuisant peu à peu son imagination). Si les premières eurent tendance à être gentilles, elles allèrent en s’amplifiant et ses parents ne volèrent pas à son secours. Il était seul responsable de ses fautes.
Jusqu’à ce jour, ses bêtises ne furent pas bien graves. Elles le furent plus lorsqu’il tomba –cette fois-ci sans vraiment le vouloir – sur une troupe d’hommes voyageurs. Brigands, soldats, paysans ou commerçants, ni Rhys ni les autres elfes ne surent vraiment de quoi il retournait. Le seul problème qui se posa sur l’instant fut les immenses oreilles pointues qui surgissaient de ses cheveux, criant haut et fort son appartenance elfique. Les réactions ne se firent pas attendre et pour toute protection,  l’enfant (plus si jeune que cela), galopa ventre à terre chez les siens.
L’affaire fut vite réglée. Bien que pacifiste, la tribu n’en était pas moins redoutable. Mais Rhys commençait à devenir un souci important…un peu trop récurent. Qu’il s’attire les foudres des animaux de la forêt : passe encore. Qu’il se casse un bras ou une jambe à cause d’une mauvaise chute le concernait lui seul… mais qu’il ramène des hommes au clan en les mettant tous en perdition. Hors de question !
Ce jour là le peuple débattit vivement du cas du garçon. Ça ne pouvait plus continuer ainsi ! Les Hommes commençaient à emprunter régulièrement la route dans les environs, et l’attitude de Rhys allait les mener droit sur eux un jour ou l’autre. Pour la sécurité de tous, il fut décidé de lui supprimer le principal attribut des elfes. Sans vraiment comprendre ce qui se passait, le jeune homme se fit assoir sur une chaise au milieu de la place verdoyante, attaché solidement … et prit peur en voyant son chef s’approcher de lui, une lame tranchante à la main.
Il eut beau se débattre et hurler des explications, ses voisins le tinrent solidement tandis que l’arme se rapprochait de son visage. Il cria sourdement et se convulsa sans grand succès lorsque la douleur s’empara de son oreille droite. Son supérieur s’y affairait encore, déclenchant de nouvelles souffrances à chaque instant, il sentait son cœur pulser contre son crâne et devinait aisément que le liquide chaud et poisseux qui s’écoulait sur lui était son propre sang. Le côté droit fini, on passa à la gauche, puis on le relâcha tout chancelant. Par gentillesse le peuple lui donna trente minutes pour récupérer, pour laisser le sang se coaguler, puis on le mit face à la réalité. Debout devant l’ensemble de sa tribu, Rhys vit le leader s’approcher solennellement :

-Rhys Arzhel el’Dija Amanga, par tes fautes répétitives commises, par la dangerosité de tes actes, la peur que tu inspires au peuple, ton insoumissions malgré notre bonté et par le péril que tu entraines sur notre groupe… tu as été condamné à devenir humain et renié du clan. Tu auras toute interdiction de revenir par ici ou tu seras abattu à vue. Rhys Arzhel el’Dija Amanga n’est désormais plus que Rhys. Rhys uniquement, sans famille, ni allié. Sache toutefois que nous ne sommes pas des bêtes cruelles, similairement aux humains que tu devras désormais côtoyer. Aussi, pour ta protection t’offrons-nous ton arc et une lame. Que malgré tes actes elles servent à te défendre. A présent part, tu n’es déjà plus des nôtres.

Ledit Rhys écouta le monologue sans un mot, trop abasourdi, trop surpris pour réagir. Impossible ! Infaisable ! On ne pouvait pas faire ça ! Tout ceci n’était que des menaces en l’air ! Mais il ne pouvait que se rendre à l’évidence. Ses oreilles coupées. Les regards hostiles qui l’entouraient. Plus par instinct que tout autre chose, Rhys tourna les talons et courut dans les bois. Tant pis pour sa dignité, il avait envie de pleurer !
Il avait seize ans.
Depuis les années ont passé et Rhys a grandit. Toujours insouciant

Caractère : Les elfes sont réputés pour leur tempérament calme, leur nature plutôt passive et leur sagesse extrême qui leur confèrent cette grâce et cet aspect si respectable. He bien Rhys... en est tout l'inverse! D’une insouciance atterrante, le jeune homme ne parait pas vraiment avoir compris la leçon  de son bannissement. Bien au contraire, être libéré de toute contrainte l’encourage à présent dans des retranchements insoupçonnés. Son but ? La recherche d’adrénaline, l’envie de braver le danger le plus terrible qui soit et se payer une bonne tranche de rire une fois que tout est terminé.
Son rêve ? Chevaucher un dragon ! Gare à vous s’il en trouve un et que vous êtes à ses côtés… En attendant, il teste toutes sortes d’animaux sauvages en passant plus ou moins près de la mort. Rhys est donc une tête brûlée des plus bornée ; quand il veut quelque chose, il le prend et tant pis si ça ne plait pas. N’hésitant pas à dire ce qu’il pense haut et fort, il peut facilement s’attirer les foudres de ses interlocuteurs. Plutôt loyal et honnête, le garçon peut malgré tout se révéler sensible et affectueux, ainsi qu’un très bon ami, le seul problème étant de trouver quelqu’un supportant son insatiable envie de sauter partout. De part ses origines elfes, Rhys est cependant un grand amoureux de la nature et ce serait s’en faire un ennemi mortel que de la blesser volontairement.

Monture : Celle qu’il trouve, qui accepte de le porter et généralement la plus folle possible.

Signe spécial : Ses oreilles en forme humaine, mais qui ont visiblement été coupées pour y ressembler, pour qui prend le temps de les observer.

Pouvoir :
En mesure de dialoguer avec les animaux, Rhys peut apprendre bien des choses à n’importe quel sujet à la condition d’en poser la question. C’est aussi une excellente manière de s’en faire obéir au mieux.

Groupe: Créature magique

Code : Miaou !

Où avez-vous connu le forum ? Par l’ami d’une amie, d’une amie, d’une autre amie =p (pour vous faciliter la tâche elle est schizophrène)



 


________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ralph
Anti-mages


Masculin

MessageSujet: Re: Rhys, petit elfe des bois   Mar 23 Aoû - 18:35

Héééé !!! On est que dix dans ma tête !! Vilaine Razz

________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Rhys, petit elfe des bois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Royaume d'Ekiard ::  :: Présentation :: Les fiches validées-