Le Royaume d'Ekiard

Forum rpg fantastique.
Incarnez la créature de votre choix et venez lui faire vivre de fabuleuses aventures !

Partagez | .
 

 Tel est pris qui croyait prendre !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Désirée
Rebelles


Féminin

MessageSujet: Tel est pris qui croyait prendre !    Dim 4 Sep - 15:54

Désirée découvrit Ekiard petit à petit. Avec le bal organisait par ses parents pour présenter leur fière progéniture à la nouvelle cour, celle-ci put faire ''connaissance'' avec certaines personnalités d'Ekiard. Évidemment, les plus influentes n'étaient pas présentes et cela ne la dérangea guère car elle était là, non pas pour la cour mais pour la Rébellion. Toutefois, là où elle trouva que c'était culotté de la part du chef rebelle, c'était de lui souhaiter la bienvenue à Ekiard et démerde toi pour intégrer la cour... Elle était censée faire cela comment ? Toutefois, les ordres étaient les ordres et la vampire, au vu de cet ordre, suspecta que le grand patron était un noble. Cela voulait-il dire qu'il souhaitait un soutien visible dans la cour ? Qu'il s'agissait d'un test pour savoir s'il pouvait se permettre de se montrer à elle ? A moins que au contraire, il n'avait pas accès au pouvoir et qu'il avait besoin d'une personne là-bas pour savoir ce qu'il se passe ? En tous les cas, cela voulait dire qu'elle s'approchait de plus en plus de la tête de la Rébellion !

La jeune femme se mit à chercher un moyen de justifier son intégration à la cour. Elle dut par conséquent se renseigner sur celle-ci et bien évidemment sur les plus importantes personnes du royaume. Mais cela ne lui permis pas d'avancer autant qu'elle l'aurait espéré... En somme, la vampire découvrit un roi paranoïaque et un conseiller encore plus mystérieux que le monarque. La révélation la plus cruciale et qui lui posait problème, c'était le test. Comment y échapper ? Enfin, le pouvait-elle ? Désirée doutait fortement de cette possibilité... Puis, même si elle voulait échanger les pierres, il y avait toujours une vérification de l'authenticité de l'objet, donc la supercherie serait révélé. Enfin, ce détails, elle y réfléchirait plus tard.

La demoiselle se souvint alors des propos d'un noble, récemment proche de la cour d'Ekiard, d'après ses dires. Désirée avait montré sa grande surprise et son honneur de rencontrer un noble aussi ''important'' et lui avait demandé, comment avait-il pu atteindre un tel titre ? L'homme, l’ego gonflé à bloc et fortement alcoolisé, avait annoncé qu'il n'y avait rien de plus simple pour être dans les faveurs du roi. Montrer sa haine profonde pour les créatures magiques et les chasser. Sur certains points, le roi n'était pas si idiot pour Désirée, mais malheureusement pour lui, il restait un être humain, donc une proie qui n'avait pas sa place sur son trône. En se basant sur cette phrase, elle se mit alors à trouver un moyen de faire partie des alliés du roi.

Ses parents ne comprenaient pas l'attitude et les agissements de leur fille, quand à son grand-père, il souriait et attendait de voir la suite des événements, avec impatience. La vampire ne sortaient absolument pas depuis la réception qu'ils avaient organisés. Puis du jour au lendemain, elle se mit à aller au château ou a accepté les invitations des membres de la noblesse et le soir, elle revenait uniquement pour se changer et repartir avec une longue cape qui la recouvrait totalement. En réalité, Désirée avait fait ses plans et les mettait en place. Pour cela, elle avait besoin de contacts. Une fois que tout était en place, il lui manquait plus qu'une chose simple à trouver : un appât. Pour cela, elle fit un choix simple qui lui permettrait de remonter dans l'organisation rebelle. La noble décida de retirer les soupçons d'un noble soit disant ''rebelle'', pour un noble connu pour avoir dénoncer un village des créatures magiques de son comté.

La Delish Heartsang convoqua cette personne en lui demandant un entretien et il lui répondit à l'affirmatif. Il lui donna rendez-vous dans un lieu qui l'étonna... Un bordel. Elle se demanda pendant un moment à quoi songer ce pervers... Mais il s'avérait qu'il s'agissait d'une pièce secrète qui permettait au noble qui le souhaitait, de la louer pour des rendez-vous secrets. La pièce contenait seulement, une chaise, une table des fauteuils et un chandelier. La vampire ignora ce que l'homme espérait mais il perdit rapidement son sourire quand il apprit le motif de cet entretien secret :

''J'ai ouïe parler d'accusations à l'encontre de votre personne.'' voyant qu'elle avait capté son attention, elle prit un air distant pour faire comprendre qu'elle croyait à ses propos. ''On vous accuse d'être impliqué dans un trafic de créatures magiques !''

Le noble, scandalisé par de tel propos, s'emporta et avança vers elle prêt à voir les papiers en sa possession, qu'il supposa comme des preuves à son encontre et la regardant attentivement déclara :

''Regardez-moi dans les yeux et... ''

Désirée sourit sadiquement. C'était exactement ce qu'elle voulait, qu'il la regarde dans les yeux. Il ne lui en fallait pas plus pour activer ses pupilles rouges et utiliser son pouvoir contre le noble face à elle. Le noble se stoppa net, son regard vide et le corps attendant d'être délivré de l'état hypnotique. La vampire profita pour installer et ouvrir le pot d'encre sur la table de la grande pièce, de sortir une belle plume et de déplier les papiers qu'elle avait en main. Une fois le tout prêt, elle déclara son ordre.

''Tu vas signer les différents papiers de ta plus belle écriture.''

Le noble s'avança alors vers la paperasse, se saisit de la plume et se mit à griffer le papier de la plume avec un grand soin. La jeune femme resta à ses côtés. Une fois qu'il eut rempli sa tâche, l'homme reprit conscience et la jeune femme prit un air surprise pour ensuite utiliser sa vitesse de vampire et l'assommer à la nuque, suffisamment pour l'endormir pendant quelques heures. Une fois cela fait, elle enjamba sa victime pour aller ramasser ses papiers, son encrier et sa plume. Voilà, tout était enfin prêt et tout s'était déroulé comme elle l'avait souhaité. Du moins, jusqu'au moment où elle réalisa qu'elle n'était pas seule dans la pièce et pour le confirmer, elle entendit un clappement de main.

'' Que puis-je pour vous ? ''

Ça, par contre, ce n'était pas dans ses projets...

________________
Blason de la famille Delish Heartsang:
 


Dernière édition par Désirée le Mar 6 Sep - 23:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sayanel
♞ Graphiste et modérateur


Masculin
Emploi ou situation : Au service de sa majesté le Roi
Localisation : Un endroit plein de charmes et de belles rencontres ^^


MessageSujet: Re: Tel est pris qui croyait prendre !    Mar 6 Sep - 12:41

HJ- Finalement je n'ai pas résisté! XD Dis moi si ça te va ;p


La vie est un éternel combat contre l’ennui.

Sayanel s’était levé au petit matin. Non pas parce qu’il avait quelque chose à faire, aujourd’hui était jour de repos, mais pour affronter une nouvelle journée vide de sens et d’action comme ces derniers mois voire ces dernières années. Il n’y avait rien à dire, les jours s’enchaînaient sans importance. Contrairement à ce qu’on peut penser, il est important de s’imposer une rigueur horaire afin de ne pas céder à une torpeur lancinante pré-dépressive.
Pour affronter les heures qui allaient arriver, le seigneur d’Hargard s’était concocté un petit programme en attente de sa prochaine mission au sein de l’armée. Il commençait par pousser ses connaissances dans les jardins, en compagnie d’ouvrages tous plus obscures les uns que les autres. Une fois que la cour s’éveillait à ses distractions quotidiennes, il rentrait se sustenter avant de repartir soit pour un court entraînement, s’occuper des affaires de ses terres ou convoiter une charmante compagnie. Parfois il partait en ville. Parfois il restait au château. Bref une vie palpitante d’émotion pas vrai ?


Cette journée donc, avait commencé comme toutes les autres. Il n’était pas prévu qu’il reparte en mission avant de longues semaines qui lui semblaient interminables, alors il avait commencé sa journée par travailler sur un petit projet qu’il avait en tête depuis quelque temps. L’idée était un peu controversée aussi lorsqu’il travaillait dessus il faisait attention à ne pas attirer trop l’attention sur lui et c’était pour cette raison qu’il cherchait toujours un lieu un peu désert pour écrire et approfondir le projet…. Nooooooon ! Si c’était vraiment le cas, il resterait cloîtré dans ses bureaux comme certains alcooliques du boulot à griffonner à la plume des tonnes et des tonnes de lettre set de rapports. Non, intérieurement Sayanel espérait tomber sur un petit curieux qui viendrait fouiner dans des affaires secrètes, le menaçant de tous révéler blablabla…
Un peu d’Epic quoi.
Même les deux petites têtes blondes, les poussins espions, seraient la bienvenue. Sayanel aimait la répartie de la jeune lady Lockarth. Elle avait l’esprit vif, une curiosité presque maladive, et la souplesse intellectuelle de toujours chercher à se défaire des situations embarrassante. Une véritable petite peste dont le percepteur pouvait être fier ! Oh une fois qu’ils comprendraient la portée de son projet ils le laisseraient bien vite tranquille, ils avaient cette capacité singulière à ne pas se sentir concerné par la chasse aux créatures magiques. Mais même pour vingt minutes d’adrénaline, le seigneur aurait donné n’importe quoi pour une distraction.
Il fut un temps où Ekiard était vraiment marrant, au début de la politique du roi Roc’Car on faisait couler des lacs écarlates, des hymnes de terreurs éclataient dans des villages entier tandis que le feu transcendait leur image dans la nuit ! Le bruit des chevaux au galop vous donner la chair de poule, et la vue d’un soldat royale amenait la peur dans le regard de tous les concitoyens… ça c’était la grande époque ! Combien de fêtes à la suite d’un raid ? Combien d’orgie pour célébrer victoire et gloire ? Beaucoup, et l’esprit de notre Seigneur aux long cheveux d’ors se souvenait de chacune d’entre elles. C’était que ce sentiment d’allégresse lui manquait bien plus qu’il ne voulait l’avouer et il ne parvenait à réajuster sa vie à cette espèce d’ambiance morose et stagnante…
Parce qu’au fur et à mesure, elles avaient appris. Les créatures magiques se dissimulaient avec plus d’efficacités rendant les chasses moins fructueuses et plus pénibles. La rébellion n’aidait en rien. Avec elle le temps elle avait mûrit, pourrissant les missions avec une habilité remarquable. Allant jusqu’à se mettre à l’espionnage et parfois commettre des raids ! Les soldats connurent des pertes, ils avaient oublié qu’ils étaient en guerre. Alors tout le monde se prit au sérieux et la situation se désagrégea en… ça.

Enfin Bref.
Sayanel souffla d’exaspération. Il s’ennuyait et il devait bien l’admettre. Sinon pourquoi irait-il se réfugier dans cette grande pièce presque vide d’un bordel bien connu des quartiers riches pour faire semblant de travailler sur un projet top secret ? C’était si pathétique… mais mieux que faire la discussion à un groupe de ladies enragées à trouver un mari pour leur filles. Vraiment, il commençait à en avoir plein le dos de ces conneries, même au sein de la capitale on se faisait chier à mourir ce n’était tout de même pas croyable non ?.... Peut-être qu’il devrait poser son CV chez la concurrence ils se marrer sûrement plus chez  les rebelles…
« Entrez je vous prie. »


La porte grinça et avant que les deux intrus envahirent les lieux, Sayanel Se jeta dans un coin entreprenant d’imiter la tapisserie accrochée au mur : immobile.
Ce qu’il vit était tout à fait ravissant, non pas le petit chien de noble qui se voulait « futur-meilleur ami du roi » mais la créature qui l’accompagnait. Elle avait de longs cheveux chocolat qui contrastaient sur sa peau pâle. De là où il se trouvait, il pouvait deviner la douceur de cet épiderme, presque translucide comme s’il s’agissait d’une grande poupée de porcelaine. Elle avait cette démarche d’une séductrice qui sait mettre ses atouts en valeur. Le regard brillant et les lèvres lubriques ; sa voix résonnait comme une invitation à baisser sa garde.
Mais ça, le petit chien n’avait pas le niveau intellectuel pour s’en rendre compte. Et c’était sans doute pour cette raison qu’il resterait un personnage secondaire toute sa vie. Sayanel écarta les yeux de surprises lorsqu’il vit les pupilles de la belle changer de couleur alors qu’elle hypnotiser sa victime.
Là ça devenait intéressant !
Le noble n’avait jamais douté de la présence de créature magique dans l’enceinte du château, c’était en définitive, le meilleure endroit où se cacher si on savait être prudent. Mais de là à prendre action il fallait avoir une belle paire de …
Sayanel la regarda faire. Il ne savait pas encore pourquoi elle avait besoin de le piéger, mais aucun doute qu’elle s’y était pris de la meilleure des façons et pour cela, elle méritait un public. Applaudissant sans mesure, le jeune seigneur se découvrit à elle. ! Il s’inclina une première fois légèrement, laissant un large sourire témoigner de son ravissement.
« N’ayez crainte Madame, je tenais juste à saluer la performance. Vous avez accompli un acte d’une telle vilenie avec une prouesse et une dextérité rare qu’il me paraissait discourtois de ne pas vous faire part de mon admiration. »
Et comme pour appuyer ses dires, il recommença des applaudissements plus mesuré. Conscient du pouvoir de la jeune femme, Sayanel ne la regarde pas une seule fois dans les yeux. Il le décalait toujours à son menton ou à l’arrière-plan pour entretenir l’illusion (il lui paraissait grossier de ne pas au moins faire semblant). Aussi il fit une courte révérence comme pour entamer des présentations.
« Aurai-je l’honneur de savoir à qui j’ai à faire ? Se relevant il lui offrit un de ces sourires malicieux dont il avait le secret. Bien sûr je l’apprendrai bien assez tôt, mais n’est-ce pas rassurant de connaître quelqu’un qui partage un de vos secret ? »

________________

"Aucune chasse ne vaut la chasse à l'homme, et ceux qui ont longtemps chassé des hommes armés, qui ont aimé ça... ne trouvent plus jamais saveur à autre chose" - Hemingway

blason de la famille Evelyne:
 


Dernière édition par Sayanel le Dim 11 Sep - 11:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-royaume-d-ekiard.lebonforum.com/t211-oyez-oyez-le-grand-evelyne#3027
Désirée
Rebelles


Féminin

MessageSujet: Re: Tel est pris qui croyait prendre !    Mar 6 Sep - 23:18

Désirée avait bien une chose en horreur... Les imprévus. Elle avait pris un temps considérable pour mettre au point un plan parfait. Chaque étape avait été réfléchis et calculer de telle sorte que rien ne lui échappe. La jeune femme considérait évidemment, toujours la variable : hasard. Mais là, c'était frustrant. Vraiment. Elle maudissait d'ailleurs son assurance qui ne lui avait pas fait vérifier la pièce. Alors que la salle était techniquement vide, vu qu'elle leur était réservé.

La vampire, après avoir arrêté quelques instants ses mouvements, reprit le rangement avec soin et délicatesse ses affaires, alors que l'individu approchait tout en continuant ses applaudissements. Une fois sa tâche fini, elle lui fit face. Le hasard s'était incarné en un homme avec une très longue chevelure dorée. Et comme la chance était de son côté, il fallait que Désirée ait à faire à un noble. Au vu de sa tenue, elle dirait qu'il s'agit d'un noble plutôt soigné et au vu de sa manière de faire, assez confiant. Donc de bonne position. Quelle plaie...

La demoiselle Delish Heartsang se mit réfléchir à la meilleure façon de procéder avec le squatteur inattendu. Le croquer et le laisser pour mort, n'étaient évidemment pas la bonne solution, malheureusement. Dommage d'ailleurs, car il sentait bon et avait l'air appétissant... Et puis, de toute manière, agir ainsi au château était très risqué. Cela reviendrait à griller la couverture des nobles en infiltration pour la Rébellion, comme elle. Le blondinet la fit sortir de ses pensée lorsque celui-ci se mit à s'incliner une première fois avec un large sourire. Trop large au gout de la vampire d'ailleurs. Cela ne lui présageait rien de bon...

"N’ayez crainte Madame, je tenais juste à saluer la performance..."

Habile l'animal. Il avait compris qu'elle venait de piéger le bonhomme. Pendant que le bel homme finissait sa tirade sur l'admiration qu'il éprouvait pour à la vue de la démonstration de la belle, celle-ci se demanda alors à quoi avait-il véritablement assisté ? Puis, Désirée constata qu'il évitait soigneusement, sans paraître discourtois toutefois, ses yeux.En effet, il semblait soit attirée par les traites de son visage ou regardait la porte derrière elle. Cherchait-il à fuir ? Ou alors...Il savait. La vampire comprit assez rapidement, qu'il s'agissait de la deuxième affirmation.

''Aurai-je l’honneur de savoir à qui j’ai à faire ?''

La jeune femme releva de manière inconscient un sourcil. Se moquait-il d'elle ? Croyait-il qu'elle allait révéler son identité aussi simplement ? D'autant plus qu'elle n'avait aucune idée de ce qu'il ferait de cette information. Car si c'était dans l'objectif de la dénoncer, ils gagneraient beaucoup plus de temps à se présenter tout de suite au Roi et à son Conseiller et de leur annoncer clairement qu'elle était une créature magique.

''Bien sûr je l’apprendrai bien assez tôt, mais n’est-ce pas rassurant de connaître quelqu’un qui partage un de vos secret ?''

Serait-ce du chantage ? Toutefois, la thèse qui soutenait que celui-ci avait tout vu et qu'il était conscient de son pouvoir, se confirmait. Ce qui rendait cette situation extrêmement ennuyant. Désirée fit le bilan de la situation : elle était dans une pièce, en compagnie d'un bel homme, faisant partie de la noblesse... Elle se répéta un moment la dernière information : la noblesse. Puis, elle eut une illumination. Elle savait ce qu'elle avait à faire. Désirée sourit et répondu de sa voix douce : 

''Désirée Delish Heartsang, de la cour de Detlef. '' 

Elle fit une légère révérence. Puis, avec un visage tout à fait avenant, elle reprit : 

''Vous avez raison, il est en effet plus rassurant de connaître la personne avec laquelle on partage son secret" elle s'approche alors du blond de sa démarche féline et lui susurre doucement : "A qui ai-je donc l'honneur ?'

Ce que la vampire avait considéré comme de la malchance, allait peut-être s'avérer être une vraie aubaine ! S'il s'agissait, effectivement, d'un noble assez important de la cour d'Ekiard, alors il serait une connaissance très intéressante pour arriver à ses fins. Et de manière encore plus simple qu'elle ne le pensait. 

Désirée ne lâcha pas du regard sa victime, attendant simplement que celle-ci baissa sa garde. Elle alla sur son flanc gauche et approcha doucement ses lèvres de son oreille, pour y murmurer d'une voix douce mais avec une telle froideur qu'elle vous ferez frissonner : 

'' Mais qui me dit que vous savez garder un secret ? '' 

Elle ne put retenir un sourire en coin lorsqu'elle vit les frissons parcourir le jeune homme. Vu que la porte était face à eux, il était fort probable que sa victime veuille fuir, elle le rattraperait avec facilité, s'amuserait à lui faire tellement peur, qu'elle s'assurerait ainsi du silence de celui-ci. Ou bien, il avait une belle paire de ... et là, ça deviendrait intéressant. Désirée voulait l'évaluer. En fonction de sa réaction, elle aviserait...

________________
Blason de la famille Delish Heartsang:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sayanel
♞ Graphiste et modérateur


Masculin
Emploi ou situation : Au service de sa majesté le Roi
Localisation : Un endroit plein de charmes et de belles rencontres ^^


MessageSujet: Re: Tel est pris qui croyait prendre !    Dim 11 Sep - 11:41

"Désirée Delish Heartsang, de la cour de Detlef.''

Pour être parfaitement honnête, Sayanel ne s’attendait à ce que la belle lui réponde. Par réflexe, Sayanel s’apprêtait à se présenter sous son nom d’emprunt avant de se rappeler sa propre remarque : de toute façon, ils auraient largement le temps de se découvrir à la cour. Car la belle créature ne resterait pas planquée dans les basses rues de la capitale… Elle avait les dents trop longues pour cela.
Sa voix résonnait à travers la pièce comme une chanson sensuelle. C’était le but, sans doute était-ce ainsi que ses victimes laisser tomber leur méfiance. Le noble pouvait sentir une tension sexuelle vibrait dans l’air : comment s’y prenait-elle ? Trop occupé à penser, il avait laissé passer son temps de réponse… Pas plus mal, les gens se sentaient toujours obligés de parler dans le silence.
Sayanel eu alors le délice de regarder cette créature de rêve s’avancer vers lui. Elle avait une façon de rouler ses épaules comme s’il s’agissait d’un mécanisme fluide sans toutes ses articulations Et…Ah ! C’était quoi ce parfum ? A quelques centimètres de sa peau, toutes pensées raisonnables l’avaient quitté. Le seigneur d’Hargard pouvait sentir l’effluve d’une fleur puissante, élégante, sauvage et dangereuse émanait de cette peau si fragile. Il n’avait qu’à fermer les yeux pour imaginer un bourgeon de rose rouge, gorgé de sang frais. L’arôme musclé engloutissait ses autres sens avec une force quasi virile et physique que s’en était renversant. Avide de cette nouvelle sensation il se laissa posséder par toute l’adrénaline qui accompagne les situations dangereuses. Comme cette petite voix menaçante. Elle était si douce, si terrible que Sayanel fut parcouru d’un frisson, il le réprima une première fois tant bien que mal. Il senti la belle faire un léger mouvement vers lui comme pour…
… devinait-elle ses intentions ? Pouvait-elle en plus lire dans les pensées ?
Amusé de ce développement, il touche du bout de ses doigts le bras de la Lady avant de pencher son visage vers ses lèvres. Il pouvait sentir son propre souffle réchauffer leur peau, alors qu’elles se frôlaient si proches qu’il était incapable de dire si elles se touchaient ou non. L’instant, sembla durer une éternité et pris brutalement fin lorsque les yeux de Sayanel rencontrèrent ceux de la très bien nommée Désirée. Il senti la surprise saisirent les deux parties et ce fut sans doute ce qui le sauva, lui laissa la seconde dont il avait besoin pour fermer les yeux.
Posant délicatement ses mains sur les épaules de la Lady, le Seigneur rigola doucement de la situation. Ah, certes les lieux était propices à ce genre de débauche mais tout de même… Il pouvait au moins faire semblant d’être un gentleman.
Reculant d’un pas profond, il s’inclina profondément devant elle.
« Seigneur Sayanel Evelyne, Madame. »

Il lui prit sa main afin d’y déposer un baiser. Puis un sourire malsain fit surface sur ses traits doux. Apprendre à se connaître tiens… Sans réfléchir plus loin Sayanel penchant la main de la belle avant d’y appliquer ses lèvres tendrement puis de les mordre avec force.
« Voilà pour le secret, maintenant nous sommes presque quittes. »

Il se releva comme si de rien n’était avec toutefois, cette petite lueur qui animait son regard lorsqu’il jouait un mauvais coup. Entre prédateurs ils pouvaient se comprendre alors ça ne valait pas le coup de continuer à faire semblant.
« Alors, tendre un piège à notre très cher, il fit un geste pour désigner le noble à terre… et haussa les épaules pour signifier qu’il avait oublié son nom, ne vous fera pas entrer dans l’enceinte de notre noble château j’imagine que vous avez un plan ? »

________________

"Aucune chasse ne vaut la chasse à l'homme, et ceux qui ont longtemps chassé des hommes armés, qui ont aimé ça... ne trouvent plus jamais saveur à autre chose" - Hemingway

blason de la famille Evelyne:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-royaume-d-ekiard.lebonforum.com/t211-oyez-oyez-le-grand-evelyne#3027
Désirée
Rebelles


Féminin

MessageSujet: Re: Tel est pris qui croyait prendre !    Lun 12 Sep - 21:45

Désirée sourit doucement lorsqu'elle sentit le noble la toucher avec légèreté. C'était que le noble blond était assez réceptif et que par conséquent, il n'allait pas s'enfuir. A présent, son objectif était claire dans sa tête, le contraindre à baisser définitivement sa garde. Ainsi, elle pourrait lui tendre son piège et comme une petite bestiole, le noble se retrouvait coincée dans la toile. Elle allait donc continuer son petit manège pour chercher à le déstabiliser. Toutefois, ce à quoi elle ne s'attendait pas c'était que celui-ci fasse le premier pas. Il était censé ne pas bouger... La vampire ne comprit pas comment ses lèvres avaient fini aussi proche des siennes. La vampire pouvait même sentir le souffle chaud de son compagnon sur ses lèvres. Par réflexe, elle posa son regard sur les lèvres de l'homme et … Mais qu'est-ce qu'il était en train de se passer ? 

Soudain, les choses se passèrent très vite. Sans qu'elle n'y comprenne rien, il la regarda dans les yeux et là, elle eut un déclic. Il la regardait dans les yeux ! Toutefois, le temps d'activer ses pupilles, le bougre les avait fermé et l'avait repoussé sans se justifier, ni quoique se soit. Là, clairement, Désirée était sur le cul. Elle se maudit dans un premier temps d'avoir été aussi troublée. Quelle idiote ! La vampire aurait pu l'avoir dans son pouvoir là, si elle ne s'était pas faite avoir... Enfin, se faire avoir... C'était quoi cette manière ? Jamais une proie lui avait fait ce coup. Avancer pour ensuite la repousser ? Mais surtout... la repousser ??? Qu'est-ce qui tournait pas rond chez ce … 

" Seigneur Sayanel Evelyne, Madame. " 

La jeune femme ne laissa rien montrer de ses sentiments et se contenta de l'observer. Elle n'allait certainement pas lui montrer qu'elle était déstabilisée par cet... incident ? La brune le laissa se saisir de sa main, certainement pour lui faire un baise main et la retira rapidement de sa prise lorsque celui-ci la mordit. 

" Aie ! " 

Qu'est-ce que c'était que ses manières ? Qu'est-ce qui lui a pris de la mordre ainsi ? 

" Voilà pour le secret, maintenant nous sommes presque quittes." 

Savait-il qu'elle était une vampire ? Désirée était très tentée de le mordre et de le laisser par terre au bord de l’inconscience pour lui rendre la monnaie de sa pièce et "être quitte" comme il le disait si bien. Mais, elle doutait que le noble sache sa condition de vampire alors elle ne lui ferait pas se plaisir... Enfin, pas ce soir. La jeune femme préférait être prudente plutôt que de sortir de ses gongs aussi rapidement et de le regretter amèrement, plus tard. 

" Alors, tendre un piège à notre très cher … , ne vous fera pas entrer dans l’enceinte de notre noble château j’imagine que vous avez un plan ? " 

La jeune femme sourit avec amusement à sa remarque. Au final, il était pas aussi con qu'il le paraissait. Et au vu même de son regard, Desirée voyait une lueur qui animait qu'une certaine catégorie de personnes... Un prédateur donc ? Qui aurait cru qu'elle serait face à un être aussi distrayant ? Elle prit appui sur la table, pencha légèrement sa tête sur le côté et le regarde avec intensité, attendant de capter son regard. 

" Qui vous dit que c'est ce cher noble qui me fera entrer dans l'enceinte du château ? " 

La vampire était sûre qu'il serait intrigué par ses propos. Maintenant, qu'elle avait vu une partie de sa personnalité, il serait sûrement perturbé. En réfléchissant à sa stratégie, il baisserait peut-être sa garde pour chercher une réponse. Mais il était plus malin... Il ne le fit pas. La Delish Heartsang le vit réfléchir mais il maintenait son regard sur la victime écroulée sur le sol de la pièce. Alors, elle décida de procéder autrement. Son regard insistant sur lui devait sûrement le lui rappeler que c'était exactement ce qu'elle cherchait à ce qu'il fasse. C'est pourquoi, elle s'approcha d'une démarche lente auprès du miroir au coin de la pièce. 

"Ce noble était un simple pion dans mon plan." elle fit une pause dans son discours et activa ses pupilles rouges tout en regardant sur le reflet du miroir. " La personne qui le fera n'est autre que... " 

Avec ce genre de phénomène, très souvent la curiosité était un vilain défaut... Et en effet, cette fois, elle le mènerait vers sa perte. Il s'agissait qu'une question de temps et cela Désirée le savait

________________
Blason de la famille Delish Heartsang:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sayanel
♞ Graphiste et modérateur


Masculin
Emploi ou situation : Au service de sa majesté le Roi
Localisation : Un endroit plein de charmes et de belles rencontres ^^


MessageSujet: Re: Tel est pris qui croyait prendre !    Mar 13 Sep - 13:43

Penchant la tête en entendant la réponse de Lady Heartsang. Ah bon ? Elle connaissait d’autres personnes prêtes à fournir de l’aide à une créature magique ? Pour le coup ce joli cœur commençait sérieusement à l’intriguer. Sayanel ne voyait aucune raison de prendre autant de risque sans avoir un objectif concret. Hors que pouvait vouloir un mage si ce n’était tuer le roi ? Même avec un orgueil démesuré elle ne pouvait vraiment penser y parvenir non ?… Pouvait-elle y arriver toute seule ? Sa beauté ne faisait aucun doute mais il faudrait bien plus qu’une armée pour concrétiser un tel projet. Non, elle devait avoir de l’aide comme l’avait laissé sous-entendre peut-être faisait-elle partie d’une organisation plus grande.
Bien sûr, Sayanel pensa à la rébellion.
C’était stigmatisant, mais il n’existait pas quatorze organisations qui luttait contre la force politique en place. Du coin de l’œil Sayanel remarque que la belle marcher vers un coin de la pièce et lui tourner le dos délibérément. C’était sa façon de lui donner confiance ? Hmm dans le doute il préférait rester sur ses gardes ; après tout une fois sous son emprise, il n’aurait aucune chance de se défendre !
De la même façon que Désirée avait posé un regard insistant sur lui, Sayanel fixait obstinément le corps de l’inconscient. Il se rendait compte qu’il n’était encore très bon à ce jeu-là. Ça faisait combien de temps qu’il n’était pas tombé sur ce type de mage ? Celui qui maîtrisé son pouvoir comme un stratège et non comme un soldat envoyé au premier front de la bataille. Ceux-là étaient exactement comme elle le décrivait : de simples pions.
"La personne qui le fera n'est autre que..."
Par réflexe Sayanel leva la tête. Il savait qu’il rencontrait son dos donc il ne se faisait pas de soucis pour son pouvoir hypnotique mais ce qui l’inquiétait c’était… Pourquoi elle voulait tout déballer dès maintenant ?!? Mais mais mais et le sens du drame alors ? Le suspens, le jeu, la chasse elle ne pouvait pas jeter tout ça par la fenêtre sans regarder derrière quand même !
Et le piège se referma sur lui comme un papillon sur une toile d’araignée. Il n’avait pas prêté attention au miroir et en posant son regard sur le dos cambré de Désirée, instinctivement ses yeux avaient été attirés par un regard et donc s’étaient décalés légèrement sur le côté.. Pour aller se plonger dans le regard rouge de la belle.
Il avait joué, et il venait de perdre la partie.

________________

"Aucune chasse ne vaut la chasse à l'homme, et ceux qui ont longtemps chassé des hommes armés, qui ont aimé ça... ne trouvent plus jamais saveur à autre chose" - Hemingway

blason de la famille Evelyne:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-royaume-d-ekiard.lebonforum.com/t211-oyez-oyez-le-grand-evelyne#3027
Désirée
Rebelles


Féminin

MessageSujet: Re: Tel est pris qui croyait prendre !    Ven 16 Sep - 21:41

La vampire ne pouvait dire si elle devait se sentir satisfaite de l'avoir eu aussi simplement, ou au contraire se sentir frustrée que se fut aussi facile. Comme prévu, le bel homme était en son pouvoir. Et dire que le noble pensait qu'il arriverait à la faire chanter avec facilité. Le seigneur Evelyne ne savait absolument pas à qui il se frottait. Le plus risible dans l'histoire était sûrement le fait qu'il s'était fait avoir à son propre jeu. La curiosité était tellement une plaie quand on était de ceux qui voulaient tout savoir pour tout contrôler.

Ceci dit, elle ne pouvait s'empêcher de se dire qu'elle aimait (adorait même) l'audace du bougre. C'était d'ailleurs pour cela que Désirée regarda sa main rougie par la morsure du noble, avant d'embrasser sa blessure. Elle allait le lui faire payer cet affront, ce n'était qu'une question de temps. La brune regarda le reflet de l'homme qui était dans l'état hypnotique dans l'attente de la directive à faire. Décidant qu'elle prendrait son temps, la vampire alla s'installer sur  le seul canapé du petit local afin de réfléchir sur la situation.

Initialement, elle était venue uniquement récupérer la signature de l'homme assommé par terre. Et la providence lui avait envoyé un noble, qui avait l'air de sacrément s'en foutre du reste, tant qu'il s'amusait ou que cela l'intéressait tout simplement. Rien que pour ce caractère qui lui appartenait, elle allait se faire un plaisir de l'utiliser, histoire de bien lui faire comprendre qu'il y avait toujours plus malin que soit. A présent, il ne lui restait plus qu'à demander une dernière requête à la rébellion pour enfin passer le dernier rempart à son entrée au château et à la cour d'Ekiard. Après tout depuis qu'elle était dans l'organisation, elle ne leur avait jamais rien demandé... Bien qu'elle savait que cela lui coûterait quand même des loyaux services pour rembourser la dette. Enfin, ça serait le cas si elle ne se pressait pas à trouver le chef de la Rébellion. Son plan était simple : l'amadouer, le séduire en bonus pour avoir plus facilement... des avantages.

"Pour répondre à votre interrogation, Seigneur Evelyne. Cette personne qui m'aiderait bien plus que je ne le pensais moi-même, ça serait vous. Et vous allez la faire de cette manière."


Elle se leva et s'approcha de lui doucement, tout en donnant son ordre :

" Lors d'une audience auprès du roi, vous mettrez en avant votre enquête qui vous a fait douter sur les attentions du Lord Hil’Amlelthu , qui réalise un trafic de créatures magiques, dont vous pouvez le prouver à l'aide de ses documents, récupérées par ma personne. "

Désirée s'approcha de lui et glissa les documents dans sa veste pour enfin le la lui réajuster. Sachant qu'il quitterait bientôt l'état hypnotique dans lequel il était et qu'il serait malgré tout légèrement en transe, elle profita pour souffler au bel homme :

" Ne me décevez pas... "

La jeune femme embrassa le Seigneur Sayanel à la commissure des lèvres et fit volte face, se dirigeant vers la sortie. Elle s'arrêta un instant à la porte, lui lança un regard avec un sourire en coin pour finir par :

" A très bientôt, Sir Evelyne "


Et la vampire disparut...

________________
Blason de la famille Delish Heartsang:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sayanel
♞ Graphiste et modérateur


Masculin
Emploi ou situation : Au service de sa majesté le Roi
Localisation : Un endroit plein de charmes et de belles rencontres ^^


MessageSujet: Re: Tel est pris qui croyait prendre !    Lun 19 Sep - 19:59

Sayanel reprit connaissance en une bouffée d’air. D’un seul coup, la belle Désirée n’était plus là et lui n’avait plus rien : ni de réponse ni de questions à poser. Elle était pourtant bien là non ? Quelques minutes avant ? Devant le miroir ! Comment avait-elle fait ça ? Il devait bien l’avouer, certes il fréquentait des créatures magiques mais il n’avait jamais compris comment elles fonctionnaient. Pour lui, il n’y avait pas beaucoup de différences avec les être non-magiques.
Mettez-les à brûler sur un bûché, ils hurleront de la même façon.
Se retournant pour voir l’état de la salle, Sayanel tomba sur le corps inconscient du noble. Il se pencha afin d’estimer la condition de ce dernier. Il avait juste l’air endormi. D’un sourire en coin, le seigneur d’Hargard réajusta son manteau en pensant à quelle point ce serait drôle d’entendre une rumeur sur la présence de ce petit chien de chasse en ces lieux de perdition. Peut-être qu’il échangerait cette information avec une petite Lady si elle avait quelque chose d’intéressant à offrir.

Sur le pas de la porte, il se tourna une dernière fois vers la salle. Après tout Désirée s’était volatilisée et si elle se cachait quelque part ? Non, peu de chance. Aujourd’hui il avait déjà eu beaucoup d’exaltation… C’était bien dans sa nature de toujours demander plus. D’ailleurs il devait rentrer, de souvenir il avait plein de chose à voir avant son audience avec le roi… Il avait besoin d’en faire une demande….Ah, il aurait tout le temps de voir tout ceci devant une tasse de thé.

La vie est un éternel combat contre l’ennuie.
Et bien aujourd’hui c’était victoire par K.O.

________________

"Aucune chasse ne vaut la chasse à l'homme, et ceux qui ont longtemps chassé des hommes armés, qui ont aimé ça... ne trouvent plus jamais saveur à autre chose" - Hemingway

blason de la famille Evelyne:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-royaume-d-ekiard.lebonforum.com/t211-oyez-oyez-le-grand-evelyne#3027
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tel est pris qui croyait prendre !    Aujourd'hui à 5:14

Revenir en haut Aller en bas
 

Tel est pris qui croyait prendre !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Royaume d'Ekiard ::  :: Ekiard :: Les quartiers riches-