Le Royaume d'Ekiard

Forum rpg fantastique.
Incarnez la créature de votre choix et venez lui faire vivre de fabuleuses aventures !

Partagez | .
 

 Gideon Lockarth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gideon
Neutre


Masculin
Emploi ou situation : petit démon au yeux d'ange
Localisation : Ekiard


MessageSujet: Gideon Lockarth   Lun 29 Aoû - 13:15

Nom : Lockarth
Prénom : Gideon
Âge : 14 ans
Race : humain

Description : avec Kagamine Ren de Vocaloid  
blands, yeux bleus, fille ou garçon?, 1m55, juvénile


Quand le ciel est dégagé, que le soleil éclaire cet océan dans haut par son halo de lumière, que les nuages capturent ces deux couleurs profondes et que ce tableau illumine ses spectateurs ; quand les peintres et les poètes décrivent cette beauté divine, c’est le visage de Gideon et d’Elisabeth qu’ils décrivent.
De fins cheveux qui longent ses épaules, blonds comme l’éclat de cette étoile. Ses yeux d’un bleu clair, azur, rappellent sans conteste ces rivières et ces lacs qui parcourent le continent. Sa peau beige semble aussi douce et fragile et ces poupées en porcelaine. Tout son visage est dessiné sur les mêmes traits que sa sœur : une bouche fine, de longs sourcils, des pommettes saillantes. Une beauté Angeline fossilisée dans une jeunesse à ne plus finir.

Ce visage efféminé ne gênerait pas Gideon si son corps affirmait au moins sa masculinité… Masi non ! Gideon n’est pas grand : un petit mètre cinquante cinq comme sa sœur, il a les muscles fins comme sa sœur, un corps élancé sans tablette de chocolats ni biceps…. Ni poils. Bref un corps de jeune FILLE ! Mas voilà Gideon est un homme, un homme qui ressemble plus à une femme que certaines, plus mignonne qu’elles, plus belle parfois même. De plus échangeant régulièrement de place avec sa sœur, son corps a fini par adopter certaines habitude des Lady qui rendent certaines de ses manières efféminées mais empreinte d’une élégance difficilement imitable pour ceux qui n »ont jamais été des femme….  Il est aussi imberbe qu’un vers quoiqu’il n’y a qu’Elisabeth qu’il l’ai vu nu alors…

Caractère : Excentrique, jovial, surprotecteur, ladylike, bavard


Gideon est un…. Excentrique. Petit il souhaitait devenir un « chevalier de la justice et de l’Amour » et si aujourd’hui il sait que ce titre n’existe pas, au fond il n’a pas totalement renoncé à ce rêve… Sauf que, Gideon n’est pas doué avec les armes, il parvient à peine à contrôler la trajectoire de ses flèches et ses épées s’échappent toujours de ses mains sans qu’il ne s’en aperçoive. Par contre ! Il est plus doué que n’importe quelle demoiselle dans la cuisine, la couture, le chant la musique et la danse….ouais ça craint pour un chevalier…
Passé maître dans l’art du théâtre, Gideon excelle dans l’Art de la parole et surtout du blabla. Il est par ailleurs, le champion incontesté du discours inutile le plus long avec un formidable speech de plus de dix minutes sur les bienfaits d’une surdose de chocolat chez les plus jeunes.
Et oui ! Car si Gideon amuse les plus grands, son côté marrant fait de lui le chevalier blanc des plus petits qui voient en lui un parfait protecteur envers leurs intérêts les plus stupides.

Cependant, Gideon n’est pas Gideon sans Elisabeth. Constamment dans les basques de sa sœur jumelle (tantôt elle est sa petite sœurs, tantôt c’est elle la plus grande allez comprendre !), Gideon et Elisabeth sont avant tout des troubles fêtes. Ils s’amusent de leur bouilles d’anges dans l’unique but de tendre des pièges aux plus grands ou de s’amuser d’eux. Colporteur de la plupart des rumeurs au sein de la cour, ils sont toujours à l’affut du moindre commérage, n’hésitant pas parfois à tisser un mensonge dans la seule optique d’y mettre leur grain de sel. Et la plupart du temps ça marche ! Pourquoi ? Parce que Gideon et Elisabeth ont grandi au sein de la cour, et connaissent donc son fonctionnement mieux que beaucoup de noble. Leur espièglerie les amène à comprendre comment lancer tel ou telle rumeur afin qu’elle marche au mieux. Et sans s’en rendre compte, ils possèdent à eux deux une influence très forte sur Ekiard : adorez par tout le monde, on les écoute bien plus qu’on ne se l’avoue et les deux petits démons ne comptent pas le nombre de victime de leur rumeur parfois mesquines.
Mais cela, c’est Gideon et Elisabeth face aux autres.
Seuls, Gideon est un frère extrêmement protecteur envers sa jumelle. Trop même, il est possessif, jaloux et peut même se montrer dangereux envers autrui s’il sent sa place menacer (et méfiez-vous, cela peut arriver plus vite que vous ne le pensez !). Ce qu’il éprouve pour elle va bien au-delà d’une simple relation frère et sœur. En effet pour des jumeaux, le lien est plus fort car de toute leur vie ils n’ont jamais été séparés. Il peut parfois ressentir ce qu’elle ressent, penser ce qu’elle pense, rêver son rêve ou pressentir ses malheurs…. C’est une relation complexe à laquelle se mêle ce dangereux sentiment d’attirance.
Car Gideon n’a jamais oublié ce rejet d’Elisabeth lors de leur enfance, et parce qu’il était la cause de sa peur et de ses pleurs il s’est juré de ne plus jamais lui témoigner pareille affection… Plus facile à dire qu’à faire ! Gideon reporte donc ses débordements d’amour sur d’autres filles qui finissent toutes par le rejeter à sa grande surprise : qu’à cela ne tienne ! Ces expériences lui permettent de parler d’amour au plus grand plaisir de la cour mais au fond personne ne sait s’il rigole ou s’il est réellement blessé. Ce privilège revient à Elisabeth uniquement.
Mais puisqu’il n’a pas le droit de la toucher, Le jeune noble interdit à tout homme de s’approcher trop près de sa sœur ce qui explique son célibat prolonger…. Chuuuuuuuut c’est un secret !

Enfin (parce que c’est un peu long tout ça !), contrairement à Elisabeth, Gideon est beaucoup moins accablé par la mort de son père. Il considère qu’il devrait être fier de la mort vaillante de ce dernier ! Son père est un héros qui a sublimé le nom des Lockarth par delà les murs de la ville et désormais tout le pays porte hommage à sa mort ! Il adopte donc une attitude fière bien qu’il n’avouera jamais qu’il le jalousait pour l’adoration que lui portait Elisabeth…. De ce fait, imaginez le mépris que lui inspire sa mère : morte de chagrin comme une idiote, incapable de prendre soin de ses deux enfants encore en pleine formation !
Tant pis, au moins désormais Elisabeth est tout à lui et lui, il est enfin tout pour elle.


Histoire :
Ayant toujours vécu à Ekiard depuis leur tendre enfance, il n’y a pas grande chose à dire sur ces deux jumeaux nées avec une cuillère en or dans la bouche. Leur naissance avait provoqué un large enthousiasme au sein de la cour car les jumeaux sont rares et les mères survivent rarement après l’accouchement. Cependant voilà ! Tout allait bien dans le meilleur des mondes pour les Lockarth, car jamais ils ne furent inquiétés du moindre drame au sein de leur famille pendant de longues années.
Gideon et Elisabeth se ressemblaient énormément pour des jumeaux de sexe différents. Ils étaient toujours accolés l’un à l’autre et alternés l’un après l’autre les découvertes. Si Gideon fut le premier à marcher suivis de quelques secondes par sa sœur, ce fut Elisabeth qui parla la première en demandant quelque chose à Gideon qui lui répondit dans la foulé. Bref, le développement dans enfants suivait son train larguant parfois les parents un peu dépassé par cette relation fusionnelle.
Une relation fusionnelle mais une relation frère sœur quand même.

Jusqu’à ses 9 ans, Gideon n’avait pas vraiment compris la différence entre la relation entre son père et sa mère et celle entre lui et Elisabeth. Un jour, comme il arrive souvent entre deux jeunes enfants, Gideon et Elisabeth jouaient à faire comme les grands. Rien de bien méchant : un bisou sur la paupière, la joue, le front ou le nez. Ils ne posèrent leur lèvre l’une contre l’autre une unique fois avant de rougir. C’était un sentiment étrange que de braver les interdits en étant parfaitement conscients. Cependant le rire d’Elisabeth était une telle mélodie à ses oreilles que rien ne pouvait être grave. Le lendemain, Gideon surpris ses parents s’embrasser dans leur chambre. Ça n’avait rien à voir avec ces bisous échangés la veille, non c’était des baisers passionnels qui s’amplifiaient lorsque papa passa sa main sous la robe de maman. Gideon retint son souffle en entendant sa mère gémir, elle soupira d’extase de ce qui allait bientôt arriver en s’allongeant dans le lit. Papa lui défit sa robe et s’apprêtait à parcourir son corps, ils s’embrassèrent encore comme des adultes, comme de vrais adultes.
Ce fut un bruit dans le couloir qui fit fuir Gideon. Que dirait-on si on surprenait le jeune maître en train d’espionner ses parents dans un tel acte ? Ce soir là en rentrant dans sa chambre qu’il partageait avec Elisabeth, il était rouge feu. Toute la nuit les images se répétèrent dans son esprit. C’était immanquablement un hymne à l’amour. Ce rêve le berça jusqu’à ce qu’il fut incapable de discerner les traits de sa mère devenue sa sœur. Le rêve continua sans que Gideon ne prît pleine mesure de ce qu’il rêvait.
Alors forcément, le lendemain, lorsqu’ils jouèrent de nouveaux à « faire comme les grands », le jeu de Gideon avait mûrit. Désormais poser ses lèvres sur celles d’Elisabeth ne lui suffisait plus. Alors, avec toute la douceur dont il était capable, Gideon encadra le visage de sa sœur et l’embrassa. Sa langue força le passage et devant les yeux ahuris de sa bien-aimée, il laissa un feu nouveau déferler en lui. La poussant sur le sol, Gideon répéta les mêmes gestes qu’il avait vus la veille. Les nouvelles sensations qui s’ouvraient à lui l’étonnèrent. C’était à la fois merveilleux et magique. Il n’avait pas prévu de s’arrêtait mais ce fut une fausse note dans la mélodie qui aurait dû jouer à ses oreille qui le perturba. Ce fut alors que Gideon se rendit compte qu’Elisabeth pleurait. Elle avait peur. Il voulut la consoler, elle trembla sous ses doigts. Elle avait peur de lui. Elisabeth resta un long moment inconsolable. Gideon la berça jusqu’à ce qu’elle fut endormie pis se promis de ne plus jamais être la cause de ses tourments. Plus que tout, il ne pouvait supporter l’idée de la perdre.
Et ainsi prit fin son premier Amour.

Gardant ce sentiment profondément en lui, ni Gideon ni Elisabeth ne parlèrent jamais plus de cet incident. Ils grandirent l’un auprès de l’autre comme deux jumeaux, deux fragments d’âmes d’une même entité. De ce côté, il pouvait se vanter d’être plus proche d’elle qu’aucun ne pourrait jamais l’être. Vint le jour dramatique de la mort de leur père : parti pour une mission au nom de roi, il ne revint jamais. Leur mère le suivit quelques semaines plus tard. Morte de chagrin disait-on. De toute évidence elle avait laissé ses enfants seuls face à un monde aussi cruel que pouvait l’être celui de la noblesse.
Qu’il en soit ainsi ! Désormais Gideon ni vivra que pour Elisabeth.... Ou presque.

le conseiller du Roi, Ewald Der Radul Ja Sejer el'Sigmar, fit un geste envers la famille de ce héros, en prenant en charge les deux enfants sous sa tutelle, jusqu'à ce qu'ils atteignent la majorité.
Il fit en sorte de les intégrer à la cour, de les aider dans leur deuil tout en veillant à accomplir leur éducation que leurs parents avaient commencé.
Si Gideon appréciait tout ce que le conseiller avait fait pour eux, il ne pouvait s’empêcher de se sentir intimidé par cette nouvelle autorité. Car malgré son envie de protéger sa sœur, il savait pertinemment qu’il n’en possédait pas les moyens et que le conseiller les protéger des dangers dont ils n’avaient même pas connaissance. De ce fait il décida d’emboîter le pas de sa sœur : pour cela il leur faudrait jouer le jeu des grands…
…. Et Ilyssa savait qu’ils possédaient un don dans ce domaine.


Monture : Aucune
Signe Spécial : Hors mis le fait qu’il ressemble absurdement à une fille ?
Pouvoir : Aucun.
Groupe : Neutre
Code : Validé!
*Où avez connu le forum ? ohohohoho !
Blason de la famille Lockarth:
 


________________


Une personne vous manque et le monde est dépeuplé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gideon
Neutre


Masculin
Emploi ou situation : petit démon au yeux d'ange
Localisation : Ekiard


MessageSujet: Re: Gideon Lockarth   Mar 30 Aoû - 23:44

finite! *imite l'accent italien*

________________


Une personne vous manque et le monde est dépeuplé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ewald
Conseiller du roi
Conseiller du roi


Masculin
Emploi ou situation : Conseiller du roi / Dirigeant de la rébellion

MessageSujet: Re: Gideon Lockarth   Mer 31 Aoû - 14:20

Convalidato! Wink

________________





La sagesse est pouvoir


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-royaume-d-ekiard.lebonforum.com/t220-la-vie-d-ewald
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gideon Lockarth   Aujourd'hui à 22:47

Revenir en haut Aller en bas
 

Gideon Lockarth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Royaume d'Ekiard ::  :: Présentation :: Les fiches validées-